Sept semaines après la naissance de ma petite dernière, j'émerge tranquillement de ma bulle familiale. Je reviens vers vous pour vous proposer une recette simple et rapide. Il s'agit d'un cake sans beurre ni gluten. Il n'est pas vegan (j'ai utilisé des oeufs), mais sain, oui, oui, même si vous y trouvez du chocolat blanc. Celui-ci apporte une touche de gourmandise, sans excès, puisque par ailleurs l'ajout de sucre est fait en petite quantité; j'ai même plus tard essayé sans sucre, sans chocolat blanc et sans farine de riz (que de la farine de coco) pour une amie au régime, les bananes se chargeant de donner la touche sucrée.
   Il est parfait à tout moment de la journée. Entre les bananes bien mûres, le chocolat blanc caramélisé à la cuisson et l'huile de coco, ce cake est d'un molleux extraordinaire. L'humidité qu'il contient permet une conservation plus longue de son moelleux.

Cake ultra moelleux à la banane et au chocolat blanc

Cake-banane-choco-blanc

   Ingrédients
3 oeufs entiers / 4 càs de sucre de canne blond (ou autre) / 3 càs rases de farine de coco / 3 càs de farine de riz demi-complète / 200g de chocolat blanc de qualité  / 2 bananes bien mûres / 6 càs d'huile de coco / 1/2 càc de bicarbonate de sodium

   Dans une casserole, à feu très doux, faites fondre le chocolat blanc.
   Ajoutez l'huile de coco, qui fond rapidement, et mélangez pour éviter au chocolat de brûler. Retirez la casserole du feu. Réservez.
   Dans une jatte, cassez les oeufs entiers et battez-les au fouet manuel.
   Ajoutez le sucre (facultatif).
   Incorporez la farine de coco. Mélangez de façon à obtenir une pâte homogène.
   Introduisez ensuite le mélange chocolat blanc/huile de coco.
   Incorporez le bicarbonate de sodium.
   Versez dans un moule préalablement huilé et fariné. Enfournez 35mn environ, à 180°C. Vérifiez la cuisson à l'aide le la lame d'un couteau.
   Démoulez-le et laissez-le  refroidir avant de le déguster.

   Je ne réussis pas à prendre le temps de vous livrer de belles images, vous voudrez bien m'en excuser. Celles à venir seront du même acabit, j'en ai bien peur, pour un temps en tous cas....