Eau d'ébène

27 août 2015

Gâteau zébré

    Un gâteau familial à partager à toute occasion, du simple goûter au gâteau d'anniversaire. Ses courbes zébrées épatent immédiatement les petits comme les grands, ses saveurs classiques mais gourmandes plaisent à tous. Je l'ai réalisé à plusieurs reprises déjà, l'an dernier pour les 2 ans de mon loulou, parfois, en moins grande quantité (enlevez un tiers des quantités pour un cake de taille normale = 10-12 parts) ou cette fois-ci pour un goûter champêtre avec la grande famille (15 parts, voire plus).
   Ce zébré est rendu possible grâce à une technique simplissime, mais qui vous demandera un peu de temps (c'est une bonne activité à proposer aux enfants). Je l'ai découverte il y a deux ans sur la blogsphère et revue partout depuis, comme chez Perles en sucre, où vous trouverez d'ailleurs un pas à pas avec des photos explicatives. Je l'ai retrouvée encore dans le précieux livre de Marie Chioca, La Pâtisserie bio.

Gâteau zébré

 

Gâteau-zébré-1

   C'est la technique qui est intéressante, parce que pour ce qui est de la recette, vous pouvez non seulement choisir celle que vous affectionnez dans votre pratique, mais vous pouvez aussi varier les plaisirs, en la réalisant gourmande avec du beurre et du vrai chocolat ou, pour un indice glycémique plus bas, avec de l'huile et du cacao, voire même de la purée d'oléagineux et de la crème végétale pour remplacer le beurre et des graines de chia pour remplacer les oeufs.
   Moi, je vous propose aujourd'hui une recette gourmande qui use généreusement du beurre et du chocolat (sans excès cependant!). Mais à une part par personne ou deux pour les plus gourmands, vous n'en souffrirez certainement pas! On peut bien s'accorder des gourmandises au bon gôut de beurre de temps en temps!

 

Gâteau-zébré-2

 

   Ingrédients (pour 15 parts environ = moule de 26cm de diamètre)

   Pâte vanille
   4 oeufs et demi / 6 càs rases de sucre de canne blond non raffiné /
7 càs de farine de blé T80 ou de grand épeautre /125g de beurre doux / 1/2 càc de vanille en poudre / 2 pincées de muscade en poudre / 1/2 sachet de poudre à lever

   Pâte chocolat
   300g de chocolat pâtissier / 4 oeufs et demi / 6 càs rases de sucre / 7 càs de farine de blé T80 ou de grand épeautre / 125g de beurre doux / 1 pincée de sel de l'Himlaya ou autre / 1/2 sachet de poudre à lever

   Pâte vanille
   Faites fondre le beurre.
   Dans une jatte, cassez les oeufs, ajoutez le sucre et fouettez jusquà l'obtention d'un appareil blanchi et mousseux.
   Ajoutez la farine, préalablement mélangée dans un bol avec la vanille en poudre et la levure. Mélangez bien.
   Ajoutez le beurre fondu. Mélangez.
   Réservez.

   Préchauffez le four à 180°C.

   Pâte chocolat
   Cassez le chocolat en morceaux et mettez-le dans une casserole sur feu doux, avec 2 càs d'eau. Quand il a fondu, ajoutez le sucre et mélangez quelques secondes, toujours à feu doux.
   Ajoutez le beurre coupé en morceaux. Mélangez. Coupez le feu avant que le beurre n'ait complètement fondu. Il finira de fondre sans problème.
   Hors du feu, cassez les oeufs entiers dans l'appareil chocolat et fouettez énergiquement à la fourchette ou au fouet manuel.
   Ajoutez la farine et le sel. Mélangez bien, avec une cuillère en bois.

   Badigeonez votre moule d'un peu d'huile, à l'aide d'un pinceau. Saupoudrez ses paroies de farine.
   A l'aide de 2 cuillères à soupe, versez au centre du moule, deux cuillérées de pâte vanille, deux autres de pâte chocolat, en alternance, jusquà l'épuisement des pâtes. Si vous constatez que l'une d'entre elles s'épuisent plus vite que l'autre, comme cela m'arrive à chaque fois, n'hésitez pas à mettre 1 cuillère de celle-ci, au lieu de deux, dans cette alternance.

   Placez au four pour 45mn. Vérifiez la cuisson, à l'aide de la lame d'un couteau plantée dans le gâteau.

   Démoulez sur une grille pour le laisser refroidir.

  
  


Posté par Ellae à 21:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 août 2015

Saines friandises glacées

   De douces friandises saines et gourmandes, empruntées, avec de très légères modifications, à la recette de bonbons d'Anya kassof, dans son livre Green. Elles peuvent se servir glacées ou pas.
   Je les ai réalisées pour un goûter sur l'herbe en famille (avec un gâteau zébré bien gourmand: je vous en proposerai la recette dans un prochain bulletin), dans un agréable parc qui se trouve au pied de chez moi. Je les ai servies glacées, conservées dans une boîte métalique, comme vous pouvez le voir sur la deuxième photo, que j'ai placée dans un sac isotherme.
   Ces bonbons sains, comme les nomme leur créatrice, sont restés glacés pendant plus d'une heure au parc, à l'abri dans le sac isotherme, d'où nous les sortions pour les servir puis les y replacer immédiatement.
   Il s'agit d'oléagineux et de noix de coco râpée, mixés avec un peu de miel, de jus de citron et d'huile de coco. On les réalise très rapidement. Sachez que les enfants adoreront confectionner les boules et les rouler dans la noix de coco râpée.
   Le jus de citron apporte une très agréable note acidulée qui relève les chaudes saveurs de la noix de coco et des noix de cajou.

   Ils ont plu tant aux grands qu'aux petits. Je n'hésiterai donc pas à les proposer à nouveau pour des moments de saines gourmandises.

Saines friandises glacées

 

Bonbons-glacés-1

 

   Ingrédients (pour une petite cinquantaine de boules de la taille de grosses noisettes dans leur coque)

   300g de noix de cajou (vous pouvez opter pour des noix de macadamia, comme le propose Anya Kassof, ou un autre oléagineux; je pense que la noisette ou l'amande donnent une texture moins aglomérante, parce que moins grasse, il faut essayer / 150g de noix de coco râpée + environ 40g de noix de coco râpée pour l'enrobage / 4 càs de miel / 4 càs d'huile de coco / Le jus des 3/4 d'un citron (environ 6 càs), la prochaine fois j'y mettrai même le jus du citron entier / 1 grosse pincée de sel / 1 càc de colorant violet naturel (facultatif)

   Dans un robot, mixez ensemble les noix de cajou, la noix de coco râpée, l'huile de coco, le miel et le jus de citron. Procédez par à-coup pour ne pas chauffer les aliments. La texture doit être rugueuse, mais ni fine ni grosse. Il ne faut surtout pas trop mixer, afin d'éviter une pâte lisse, voire liquide. Elle doit simplement être suffisamment mixée pour être aglomérée et donc maléable.
   Vous pouvez ajouter un colorant naturel pour égayer ces friandises. J'ai choisi un colorant que j'avais à la maison, à base de myrtilles ne poudre. Anya Kassof utilise du jus de betterave. Je trouve l'effet particulièrement joli: une pâte colorée, ici prune, roulée dans la noix de coco râpée, comme des flocons de neige.
   Formez ensuite des petites boules dans le creux de la main et roulez-les ensuite dans la noix de coco réservée à cet effet et placée dans une assiette creuse pour faciliter l'enrobage.

   Placez ces friandises dans une boîte métalique chemisée de papier sulfurisé.

 

Bonbons-glacés-2


   Elles se conservent au réfrigérateur une semaine ou au congélateur plusieurs mois. Comme vous l'avez compris, j'ai choisi de les servir glacées. Vous pouvez d'ailleurs les servir sans problèmes à la sortie du congélateur, parce q'elles ne gèlent jamais compètement: on croque dedans sans le risque de se casser les dents! Mais elles sont meilleures sorties dix minutes avant de les servir.

   N'hésitez pas à varier les associations des ingrédients, en respectant à peu près les proportions. Je tenterai d'autres versions (l'amande ou la noisette certainement, même si elles sont moins grasses; elles nécessiteront peut-être d'autres aglomérants, à voir...).

 

 

11 août 2015

Glace coco/praliné

   L'été est la saison des glaces et des sorbets qu'on déguste volontiers régulièrement. Je lorgne  chaque année sur les sorbetières et les turbines à glace, sans me décider à en acquérir une, faute de place dans ma cuisine parisienne... "On verra l'année prochaine", me dis-je à chaque fois. En attendant la victoire de cette tentation, j'ai tenté d'en faire une avec la technique du mixage répété, pendant la mise au froid et le résultat n'est pas mal du tout (même s'il n'atteindra jamais la performance de la turbine ou de la sorbetière). La glace est oncteuse. Je regrette juste de ne l'avoir pas mixée une dernière fois trois quarts d'heure avant le service. Elle aurait été plus onctueuse encore.

   Ma recette est improvisée et rapide à réaliser: crème et lait de coco + praliné (de qualité, acheté à l'épicerie fine, mais si vous avez la possibilité de le faire vous-même, ne vous privez pas, ça vaut toujours le coup!) + un peu d'agar-agar pour éviter les quelques cristaux qui peuvent se former au froid, même avec le mixage répété.

Crème glacée coco/praliné

 

Glace-coco-praliné

 

  Ingrédients (pour un "pot" de 60cl environ)
   200ml de coco cuisine (se vend en brique sous les termes de "lait de coco cuisine" ou "crème de coco cuisine") / 400ml de lait de coco (en conserve, en général) / 80g à 100g de praliné, selon votre envie de grande intensité ou pas de sa saveur / 1 càc rase d'agar-agar (2g).
  
Vous pouvez remplacer le praliné par 6 càs de purée de noisette et 4 càs de miel au parfum léger (de fleurs, par exemple) pour une version plus light, bien que ma proposition au praliné ne soit pas non plus caloriquement explosive.

   Dans les deux cas, la recette est végétale. Si vous achetez votre praliné tout fait, assurez-vous de sa composition.

   Dans votre blender ou votre mixeur, versez le lait de coco, la crème de coco et le praliné. Mixez, jusqu'à l'obtention d'une crème homogène. Ne chauffez pas la préparation par un mixage trop long. Opérez toujours par à-coups.
   Prélevez une petite quantité que vous placez dans une casserole avec l'agar-agar. Chauffez, en fouettant, à feu modéré; quelques 30-40 secondes suffisent.
   Versez la quantité agarisée dans le blender avec le reste de crème. Mixez quelques secondes.
   Versez la crème dans un récipient de stockage pour le congélateur. Les récipients en inox ou autre métal compatible avec l'alimentation et le séjour au grand froid facilitent le refroidissement.
   Sortez du congélateur et mixez
la crème toutes les 1/2 heures pour la replacer au froid ensuite, de manière à la brasser pendant son processus de refroidissement. Pour une texture satisfaisante, renouvelez cette opération 3 à 4 fois. Et pour une onctuosité presque parfaite (je dis presque, parce qu'aussi onctueuse cette glace a été, elle n'a pas eu la perfection que j'imagine donnée par la trombine, mais elle n'en était pas loin), mixez une dernière fois trois quarts d'heure ou une heure avant de servir la crème glacée.
   La recette est simplissime à réaliser avec peu d'ingrédients, mais vous aurez compris qu'il vous faut vous y prendre en avance, en raison des mixages répétés pendant son refroidissement. L'effort du mixage à répétition en vaut la peine!
   Par ailleurs, cette recette est déclinable à envie. N'hésitez pas à tester d'autres saveurs!

09 août 2015

Des pêches simplement en salade

   Des pêches, encore des pêches! J'avoue m'en régaler particulièrement cet été. Je les trouve cette année plus savoureuses que les abricots que j'ai mangés, que j'affectionne pourtant beaucoup d'habitude.
   Pas de recette élaborée aujourd'hui. Celle que je vous propose ne vous prendra que quelques petites minutes, sans véritable préparation ni cuisson. Il vous faut juste des pêches, du citron vert et des feuilles de menthe, le tout en bonne fraîcheur.

Salade de pêches
au citron vert et à la menthe

 

Salade-de-pêches

   Ingrédients ( 6-8 personnes)

  Comptez 1 pêche et demie par personne ou moins si vos fruits sont de grande taille / 2 citrons verts (zeste et jus) / 4-5 branches de menthe fraîche, selon vos goûts / éventuellement du sucre complet, si vos pêches en manquent, les miennes n'en avaient pas besoin

   Dans un saladier de service, coupez en morceaux les pêches, que vous aurez préalablement épluchées (facultatif, mais elles sont tout à fait fondantes sans leur peau) et dénoyautées.
   Relevez le zeste des citrons lavés et ajoutez-les aux fruits.
   Rincez, séchez et ciselez les feuilles de menthe, en les ajoutant aux fruits.
   Mélangez le tout délicatement.
  Recouvrez d'un film alimentaire et placez au réfrigérateur 3-4 heures avant de déguster cette salade de pêches tout en fraîcheur.

 

 

Posté par Ellae à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 août 2015

Tarte noisette/pêche

   Rien de plus gourmand qu'une tarte ou un clafoutis pour mettre à l'honneur les beaux fruits que nous offre l'été.

   Je vous propose aujourd'hui une pâte à tarte à la noisette,  proche de la texture du clafoutis par son taux d'humidité important, mais agréable en bouche,  recouverte d'une farandole de pêches (des jaunes, des blanches, des rondes, des plates).

   Tarte à la noisette et aux pêches

IMG_3452

   Ingrédients (pour 8 à 10 parts)

  6 pêches (et/ou nectarines) de plusieurs sortes / 100g de sucre complet ou de fleur de coco / 100g de farine d'épeautre ou de blé T80 / 100g de noisettes réduites en poudre (mieux vaut les moudre soi-même, mais si vous n'avez pas l'occasion de vous procurer des noisettes entières - moi, j'ai la chance d'en avoir encore en stock! -, utilisez de la noisette vendue en poudre /1 oeuf / 1/2 càc de vanille en poudre /20cl de crème d'avoine (ou autre crème végétale ou crème liquide de vache) / 100g (ou 125g pour plus de gourmandise) de beurre doux mou

  Préchauffez votre four à 150°C.
   Dans un robot de type blender, versez les farines, la crème d'avoine, le sucre, l'oeuf, la vanille et le beurre. Mixez par à coups, jusqu'à ce que vous obteniez une texture lisse. N'hésitez pas à repousser vers le fond la pâte qui resterait collée aux parroies. Je testerai la méthode aux doigts la prochaine fois, comme pour une pâte à tarte classique; la texture devrait ne rien avoir avec celle du clafoutis.
   Versez la pâte dans un moule à tarte. J'ai utilisé un moule carré que j'ai préalablement tapissé de papier sulfurisé.
   Lavez les pêches
, coupez-les en deux, dénoyautez-les, puis coupez dans la hauteur chaque moitié en 4, 5 ou 6 morceaux, selon la taille des fruits. Disposez-les sur la pâte.
   Enfournez la tarte 20mn à 150°C, puis 10 à 15 mn à 200°C. Vous pouvez aussi la cuire à 150°C 45mn, la pâte est un peu plus humide, encore plus "clafoutis".

   Laissez refroidir complètement avant de la déguster.
   Elle se conserve très bien 3 jours. Sortez-la 1/2h du réfrigérateur avant de la servir.

IMG_3451

   Merci à Elyane pour ses belles photos. De passage à la maison, elle a eu la gentillesse de mettre son oeil de photographe-journaliste-styliste et confectionniste culinaire expérimentée au service de ma modeste tarte. Je vous conseille d'aller vous promener sur son magnifique site, terre des merveilles saines et gourmandes: Nutridelix! Vous trouverez non seulement de très belles recettes, mais aussi de nombreux conseils, astuces et idées nous invitant à nous nourir sainement et avec joie. Un plaisir pour les papilles, comme pour les pupilles.

Posté par Ellae à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,



08 juillet 2015

Mon cake avoine aux deux chocolats, version 100% végétale

   Quelle désertion, n'est-ce pas? Les activités diverses et trop nombreuses de la vie quotidienne d'une femme active et maman me tiennent trop éloignée de ce blog, ces deniers temps, à mon grand regret. J'espère que vous réussissez et réussirez encore à vous connecter de temps en temps à mes propositions, même avec l'irrégularité forcée que je vous impose. Veullez ne pas m'en tenir rigueur...

   Je vous propose aujourd'hui une version végétale de mon cake à l'avoine et aux deux chocolats (version classique ici). Il s'agit de ma recette habituelle, mais sans oeufs ni beurre. J'ai remplacé ces derniers par des graines de chia trempées dans l'eau (on appelle cela du mucilage) et de la purée d'amande. Je coupe toujours la farine d'avoine avec de la farine de blé T.80 ou d'épeautre. Ici, j'ai utilisé cette dernière. Le chocolat blanc apporte toujours ce croquant caramélisé si gourmand. Le cake n'a pas exactement la souplesse du cake classique, mais franchement il est loin des gâteaux secs qu'on connaît parfois dans les versions totalment végétales; il a même gagné l'enthousiasme de mon homme si sceptique aux versions 100% végétales.

 

Mon cake à la farine d'avoine et aux pépites de chocolat blanc et noir

version 100% végétale

 

mo-Cake-avoine-chocos-vegan

  Ingrédients

3 càc de graines de chia moulues + 150g d'eau / 6 càs de purée d'amande / 100g de sucre de fleur de coco / 100g de farine d'avoine complète / 100g de farine d'épeautre / 1/2 sachet de poudre à lever / 80g de chocolat noir et 80g de chocolat blanc (les grands gourmands peuvent faire 100g de chaque) en plaques ou en pépites.

   Dans un bol, versez les graines de chia préalablement moulues avec l'eau. Laisser reposer 5-7 mn (temps nécessaire pour le mucilage, c'est-dire la formation d'un liquide visqueux, qui va jouer ici le rôle des oeufs). Si vous utilisez des graines de chia non moulues (ce qui est également possible), laissez le mucilage se faire pendant une demie heure.
   Sachez que vous pouvez moudre une plus grande quantité de graines de chia et les conserver ainsi dans un petit pot hermétique (un pot de confiture, par exemple), afin d'en avoir plus vite sous la main pour remplacer les oeufs dans vos préparations. C'est très pratique.

   Dans une jatte, mélangez les farines et la poudre à lever.   Ajoutez la purée d'amande et les graines de chia, après mucilage. Mélangez à la cuillère en bois.

   Si vous utilisez du chocolat en plaques, coupez en petits morceaux le chocolat blanc et le chocolat noir, de manière à faire au couteau des pépites plus ou moins grosses, selon vos goûts. Sinon, utilisez directement les pépites de chocolat que vous aurez achetées. Ajoutez-les à l'appareil et mélangez.

   Versez l'appareil dans un moule préalablement huilé et fariné sur ses parroies.

   Enfournez à mi hauteur dans le four préchauffé à 180°C, durant 40mn environ. Couvrez à mi-cuisson de papier sulfurisé, si le cake dore trop vite.

 

   Il se conserve 3 jours, voire plus, sans problème. laissez-le dans une boîte hermétique ou dans votre four éteint.

 

 

13 mai 2015

Granola au sarrasin cru, germé et déshydraté

   Le granola, tout le monde connaît, mais si vous n'avez jamais tenté l'expérience du granola maison, je vous conseille de vous lancer. C'est facile à réaliser et on a le plaisir de se régaler de ce qu'on a exactement décidé d'y voir dedans: graines diverses, fruits frais ou séchés, céréales en tous genres, épices et pourquoi pas herbes, fleurs et autres?   Je vous dis cela, mais je n'avais jusqu'ici, moi-même, encore jamais tenté l'expérience, malgré mes intentions de longue date. Je me régale pourtant toute la semaine de muesli, que je trouve moins sucré que le granola. Je mange ce dernier avec plaisir quand mes envies gourmandes se font matinales, ce qui est moins fréquent que le reste de la journée, sauf le week-end où j'abandonne le muesli pour d'autres délices du petit déjeuner.
   C'est l'acquisition d'un déshydrateur
tout récemment (j'ai directement élu un performant, que j'ai trouvé d'occasion chez Keimling = modèle échangé ou d'exposition, mais révisé et surtout garanti 2 ans), qui m'a amenée à réaliser mon premier granola. J'ai choisi d'y mettre de l'huile de coco et de la noix de coco râpée. Du coup, je n'ai pas voulu y ajouter trop de sucre (j'ai intégré un peu de sirop d'agave -la noix de coco et les raisins secs ayant déjà un grand pouvoir sucrant-, mais le miel et même le sucre conviennent aussi très bien, choisissez-en la quantité, selon vos goûts). Quelques raisins, des graines de courge et de tournesol et hop, ce premier essai a parfaitement répondu à mes attentes. Bien sûr, le grand intérêt de la recette que je vous propose aujourd'hui réside dans l'ingrédient roi: du sarrasin que j'ai fait germer avant d'en composer le granola que j'ai fait sécher au déshydrateur. Vous pouvez évidemment choisir d'autres ingrédients, vous passer de la germination du sarrasin et même utiliser votre four (à 40°C, s'il vous le permet et que vous êtes tentés par la version crue, sinon faites votre granola à 130° C durant 1h - plus si nécessaire, en mélangeant parfois pendant la cuisson, comme d'ailleurs au déshydrateur). Si vous choisissez la cuisson au four à 130°C, il n'est pas très utile de faire germer le sarrasin, faites-le juste tremper.

Granola au sarrasin cru, germé et déshydraté

Granola-sarrasin-cru-2

   Ingrédients pour 350g environ de granola

   250g de sarrasin décortiqué non grillé, puis germé à la maison (je vous explique plus bas comment vous y prendre) 
   3 càs de graines de courge
   3 càs de graines de tournesol
   3 càs de noix de coco râpée
   3 càs de rains secs
   2 càs de sirop d'agave
   3 càs d'huile de coco
   1/2 càc d'épices à pain d'épice
   1/2 càc de cardamome en poudre
   1 grosse pincée de sel de l'Himalaya

   Faites tremper 200g de sarrasin cru dans de l'eau toute la nuit (8 heures).
   Rincez bien le sarrasin, égouttez-le et faites-le germer dans un bocal avec un couvercle percé de trous fins ou couvert d'une gaze (par exemple) pour laisser l'eau restante s'échapper. Rincez au moins le matin et le soir le sarrasin et égouttez-le de la même façon, sur un support l'inclinant, le laissant germer la tête en bas durant 2-3 jours. Quand le germe a atteint 0,5 cm de longueur, rincez à nouveau le sarrasin (2h pour que l'eau soit bien évacuée) et conservez-le au réfrigérateur le temps de faire votre granola. Le sarrasin germé se conserve jusquà 3 jours, sans problème. Après, il peut commencer à fermenter et dégage alors une odeur reconnaissable assez désagreable. Cliquez sur ce lien pour plus d'informations et d'astuces sur la façon de faire germer les céréales et les graines: C fait maison

sarrasin-germé


   Avant de préparer le granola, faites tremper les graines de tournesol et de courge 1 à 2 heures C'est facultatif, mais c'est toujours mieux, parce que les céréales et les oléagineux, même bios, contiennent le plus souvent un inhibiteur d'enzymes qui empêche leur germination lors du stockage, ce qui rend plus difficile leur digestion. Les faire tremper relance donc la germination, facilite la digestion et augmente leurs vitamines et le pouvoir d'assimilation de leurs oligoéléments par notre organisme. Cela vaut donc le coup de prendre le temps de leur faire faire trempette!

   Le granola
   Dans une jatte, mélangez le sarrasin germé, les graines de courge et de tournesol, la noix de coco râpée,  les rains secs, les épices, le sel, l'huile de coco préalablement fondu au bain-marie et le sirop d'agave. Mélangez bien à la cuillère.

   Au déshydrateur:
Etalez le granola sur 2 plateaux recouverts d'une feuille anti-adhésive spécifique. Lancez la déshydratation à 650C pendant 3h, puis à 43°C pendant 10h (= total de 13h environ). Choisissez la nuit pour la majorité de cette durée, si votre déshydrateur est plutôt silencieux. Pensez à retourner le granola pendant la déshydratation, afin de l'homogénéiser.

Granola-sarrasin-encore-non-séché

   Au four:
Etalez le granola sur une plaque de four recouverte de papier cuisson. Faite cuire à 130°C pendant 1h environ, en retournant le granola de temps en temps, pendant la cuisson.

   Le granola est très croquant, les graines, comme le sarrasin!

   Dans les deux cas (même si le granola déshydraté n'est pas vraiment chaud), laissez refroidir avant de le verser dans un bocal hermétique et de le conserver dans un endroit sec pour le granola cuit, au réfrigérateur pour le granola cru. Ce dernier se conserve 3-4 semaines, l'autre aussi d'ailleurs, mais bon, vous ne le laisserez pas vous attendre si longtemps. De plus, la quantité que je propose ici n'est pas si grande. Je la doublerai la prochaine fois car j'ai fait 5 petits déjeuners avec (mes hommes l'ayant juste goûté: "C'est bon, si, mais je préfère les tartines."), sachant que je l'ai accompagné à chaque fois d'une autre recette de "granola" de sarrasin cru (sous forme de crackers que l'on casse, mais plus amer que le granola ici présenté; du coup, j'attends d'en améliorer la confection avant de vous proposer la recette; c'est en tous cas une trouvaille faite dans le dernier livre -traduit en français, s'il vous plaît!- d'Anya Kassof, la culino-blogueuse très douée du "végétarien, vegan ou cru" Golubka Kitchen.

   J'ai essayé des cuirs de fruits et du choufleur pop corn d'après les recettes de Linda Louis dans Délices déshydratés. Mais je n'ai pas encore pris de photos de mes essais. Affaires à suivre donc!

 

 

27 avril 2015

Classiques chouquettes

   Une fois n'est pas coutume, je vous propose une recette très classique de chouquettes. Elles n'ont rien de particulier. Une simple recette au beurre et aux oeufs, mais qui se réalise facilement et avec un heureux résultat. Je n'ai pas encore essayé la recette de chouquettes plus saines de Marie Chioca. Celles que j'ai faites jusque là, avec de la farine demi-complète, étaient plates, sans légèreté (forcément, ai-je pensé tardivement, après plusieurs échecs, la farine demi-complète est trop lourde pour permettre aux choux de gonfler; je n'avais pas encore vu à l'époque ceux de Marie!). Du coup, j'ai décidé de réaliser des chouquettes classiques, avec de la farine blanche et du sucre blond (bios certes, mais beaucoup moins nutritifs, voire pas du tout pour la farine blanche...).  Mais ces petits choux sont très appréciés, par leur légèreté. Alors, une fois de temps en temps...

 

Classiques chouquettes

 

chouquettes

   Ingrédients (environ 24 chouquettes)

   250g d'eau ou 125g d'eau + 125g de lait (je n'utilise que de l'eau; je les trouve ainsi plus légère encore) / 45g de sucre / 120g de beurre 120g de farine T45 ou T55 / 250g d'oeufs entiers (= un peu moins de 4 gros oeufs / des grains de sucre perlé pour la décoration

 

  
   Préparez tous vos ingrédients pesés avant de commencer.

   Préchauffez votre four à 180°C.
   Mettez l'eau et le beurre dans une casserole à feu doux. Quand le beurre est fondu, retirez du feu et versez d'un coup la farine. Mélangez rapidement, à l'aide d'une cuillère en bois. Vous obrtenez une pâte ressemblant à une purée épaisse et ratée.
   Replacez alors la casserole sur feu doux. Mélangez sans arrêt pour faire sécher la pâte, jusqu'à ce que celle-ci forme une boule. Cela prend une minute et demie environ.
   Retirez alors la casserole du feu et incorporez petit à petit les oeufs, préalablement battus (ainsi vous pourrez mieux contrôler la quantité à incorporer; il faut parfois plus ou moins 4 oeufs), sans trop travailler la pâte pour qu'elle ne devienne pas liquide. Elle doit pouvoir tomber en un beau ruban non liquide, quand vous levez la cuillère au dessus de la casserole.
   Transvasez la pâte dans une poche à douille avec une douille simple (sans motif). Aidez-vous d'un verre à mesurer, par exemple, pour garnir la poche sans difficulté.
   Préparez une ou deux plaques de four, chemisées de papier cuisson (une ne me suffit pas; je les espace bien, mais, si vous n'avez pas deux plaques de four,
vous pouvez utiliser un moule à tarte ou autre plat de ce genre, chemisé, lui aussi, de papier cuisson). Formez des petits tas espacés, de la taille d'une grosse noix ou d'une petite figue. D'un mouvement sûr du poignet (on y arrive après quelques réalisations!), cessez la poussée de la pâte dans la poche et relevez la poche à douille. Un petit bec se forme alors sur chaque tas.
   Quand vous avez formé tous vos tas, mouillez votre doigt dans un verre d'eau et lissez le dessus de chaque tas (plus de bec!). Parsemez-les ensuite de quelques grains de sucre perlé. Aidez-vous de votre doigt mouillé pour les faire adhérer à la pâte.
   Enfournez 30 à 35 mn. ils doivent être juste dorés (ceux de la photo étaient très bons, mais juste un peu trop dorés).
   Laissez refroidir sur une grille avant de les déguster. Les chouquettes se conservent un jour ou deux (si vous arrivez à en garder!), mais ne les enfermez pas dans une boîte ou dans votre four: elles se ramolliraient.
  

 

 

Posté par Ellae à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 avril 2015

Cookies tout chocolat

   Je vous propose des biscuits simples à réaliser, certes gourmands, puisqu'ils contiennent du beurre, mais sans excès. Allez-y sans culpabiliser, mais utilisez des ingrédients sains: sucre complet, farines complètes ou demi-complètes et du chocolat de qualité .

Cookies croquants tout chocolat

 

cookie-tout-chocolat

  Ingrédients (20 cookies)

100g de farine de riz complète / 110g de farine de petit épeautre complète ou de blé demi-complète / 80g (100g pour les becs plus sucrés) de sucre muscovado ou autre sucre complet. Vous pouvez utiliser du sucre de fleur de coco, au taux de glycémie un peu plus bas / 30g de cacao en poudre / 1 oeuf/ 1/2 sachet de poudre à lever / 75g de beurre doux / 1 càc bombées de cristaux d'huile essentielle de bergamote ou autre agrume (vous pouvez employer à la place le zeste d'un citron ou d'une demie orange non traité/e) / 50g de pépites de chocolat / 1 belle pincée de sel

   Préchauffez votre four à 180°C (th.6).
   Dans une jatte, mélangez les farines, le sel, le sucre , le cacao et la poudre à lever.
   Faites fondre le beurre à feu doux, dans une casserole, puis incorporez-le au mélange précédent avec une cuillère en bois.
   Ajoutez l'oeuf et les cristaux d'huile essentielle. Mélangez du bout des doigts pour obtenir une texture granuleuse de crumble.
   Ajoutez les pépites de chocolat et mélangez du bout des doigts, sans travailler la pâte.
   Chemisez une plaque de four de papier sulfurisé. Réalisez avec la pâte environ 20 boules, posez-les sur la plaque de façon espacée et aplatissez-les légèrement du plat de la main.
   Enfournez les cookies 16 à 18mn environ. Laissez-les refroidir sur une grille avant de les déguster.

   Ils se conservent 2-3 jours dans une boîte métallique.

 

15 mars 2015

Pâtes aux légumes et au tofu rosso

  Pour une fois, je vous propose une recette salée. C'est un plat végétal complet simplissime. Je le fais régulièrement, en variant le type de pâtes et la garniture (légumes variés, tofu divers, seitan...).

Pâtes aux légumes et au tofu rosso

 

Pâtes-légumes-tofu2

   Ingrédients (pour 4-5  personnes)

   400g environ de pâtes / 400g de tofu rosso ou aute (j'ai mis 200g de tofu rosso et 200g de tofu aux amandes) / 500g environ de blettes ou de haricots verts / 2 poivrons, un rouge et un jaune, pour leurs couleurs et leur saveur sucrée / 2 petites échalotes : 2 gousses d'ail dégérmées / huile d'olive / Quelques épices: 1/2 càc d'ortie en poudre, 1/2 cac de coriandre en poudre, 1/2 càc de fenugrec; mettez en moins, si vous craignez les épices et à votre goût, mais le résultat est agréable et goûteux / 3 càs se sauce soja au gingembre (ou nature avec un peu de gingembre frais)

   Faites cuire les pâtes. Egouttez-les et réservez-les, apès les avoir passées à l'eau froide.
   Dans un faitout, par exemple, versez un bon filet d'huile d'olive et faites-y revenir l'ail et les échalottes préalablement épluchés et finement émincés. Faites revenir à feu moyen 2mn environ.
   Ajoutez les poivrons lavés, vidés de leurs pépins et coupés en morceaux. Faites dorer à feu moyen.
   En même temps, dans un autre faitout ou grande poêle, faites fondre les blettes (ou faites sauter les haricots verts) préalablement lavées et coupées en petits morceaux. Elles vont réduire, en perdant leur eau. Quand c'est fait, versez-les dans le faitout qui contient les poivrons.
   Ajoutez les épices. Mélangez.
   Ajoutez la sauce soja. Mélangez.
   Enfin, ajoutez le tofu coupé en dés et les pâtes. Mélangez.

   Servez aussitôt.
   Vous pouvez aussi préparer ce plat en avance. Vous ajouterez par contre la sauce soja, les pâtes et le tofu au dernier moment.

 

 

Posté par Ellae à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,